Blog/Bio: 1ér page bio 2eme page dernier article édité, 3eme: avant dernier article, 4eme: Bio + poésies, sagesseries, humorystéries,songeries, singeries,jeux de

Publié le par Al Maury

     " I AM CRAZY TO THINK THAT , THE END IS IN THE BEGINNING "
Al Maury
c2t4fr4.gif Image-160x135.jpg bigbang2.gif Image-160x135.jpg c2t4fr4.gif Image-160x135.jpg bigbang2.gif Image-160x135.jpg


"Si notre intention était de vérifier notre degré d’existence, l’apport de notre façon d’être là, la tentative de projeter et de récupérer nos refoulements,la nécessité de construire des objets dans lesquels il serait possible de nous réfléchir et de localiser le rapport d’osmose entre pensée et matière, intuition et construction , nous pouvons dire maintenant que ce fut une façon d’avancer sur des rails parallèles, art et vie, à la recherche d’une valeur intermédiaire. L’activité critique et esthétique se traduit en une action libre et subversive…"
Germano Celan

Travaux récents "l'Encadring" et autres à voir dans albums à droite

( (cliquez sur les mots en orange vous y trouverez un lien )(Over-blog a disjoncter toutes les pages déstructurées excuses)

Alain Lucien Maury (pseudo AL Maury) est né à Paris le 22 Février 2008

A l’age de sept-huit ans, Al commence à dessiner. C’est un enfant distrait, rêveur et timide. Il dessine la plupart du temps des oiseaux, une constante dans ses travaux les plus intuitifs.

De 8 à 12 ans il fait partie d’une chorale, les "Poppys", laquelle l'entraine dans de nombreux voyages, à travers l'Europe, le Canada et les Etats Unis. Voyages qui se perpétueront tout au long de sa vie personnelle «un hasard qui n’existe pas » aime t’il à prononcer.

En effet après quelques années Parisiennes turbulentes , il "s’envole" vers les Pays bas (1969)

Amsterdam !

amsterdam--4-copie-1.jpg                   bridge-reguliers-gracht-red-house-copie-1.jpg

Il y découvre une ville et un pays, pour lui, totalement différent, (un petit pays avec de Grandes idées, et beaucoup de liberté).
L’esprit d’ouverture de ses habitants et leur spontanéité exceptionnelle, éveillent la curiosité d’Al. Après un temps d’adaptation il se sent à l’aise et surtout, enclin à s’exprimer comme il aurait toujours voulu s’exprimer, LIBREMENT. Aimant à dire « Je pense que l’acte créatif est inné, suffit-il qu'il soit stimulé par son entourage ».
Une amie Néerlandaise A.MA Sterman (chanteuse de jazz, ayant cotoyée Sarah Vaughan
), lui offre son premier chevalet d’atelier (qu’il possède encore, 37 ans plus tard).
Il commence à peindre. L’utilisation des "non" couleurs, Noire et Blanche, est sans doute liée avec ses pensées et actions antérieures.
Bien sur, la reférence est le dessin aux crayons, matériau familier depuis sa jeune enfance.
En tant qu ’autodidacte non averti, il n’y pas d’influence spécifique dans ses travaux, plutôt intuitifs. Un espace géométrique se révèle dans ses premières oeuvres (huiles).

MVC-014F.JPG       MVC-020F.JPG                     MVC-011F.JPG
Mainstreet                                                                                                               Bijlermemeer

25.jpg                    26.jpg
                                                                        Bloccade

                           savoir sans penser, jouir d'intuitions spontanées, avec conscience



                            A une occasion, un ami Sculpteur lui fait découvrir,



Victor Vasarely                                                  
               Piet Mondrian

            Piet-Mondrian.jpg    

Rijksmuseum d'Amsterdam
Entre temps, Al est présenté à l'un des directeurs de ce grand musée, qui l'engage pour une série de dessins
archéologiques, ayant remarqué son sens du détail et son aptitude au dessin adoptant la technique du Pointillisme.
Un an plus tard, la restauration de Gobelins anciens pour ce même musée, favorise pour l'artiste une approche de la (des) couleur(s) en regard de la multitude de fils de soie utilisés.
Quelques années ont passées et, après son entêtement à ne pas vouloir exposer, AL rencontre Mathilde WILLINK, épouse du grand artiste peintre "magic réaliste" Carel Albert WILLINK.
Soutenu par l’extravagante Mathilde, il expose pour la première fois dans une galerie en dehors de la ville, (les journalistes se sont déplacés pour le vernissage, motivés manifestement par la présence de Mathilde).
Premier article dans la presse locale. C’est à ce moment qu'un nom apparait, "AL Maury", nom qu’il porte encore aujourd’hui.
Mathilde était une femme singulière, renommée aux pays bas.
Un personnage hyper sensible, éxacerbé, qui se suicidera quelques années plus tard.
Karel Willink était un homme et un artiste discret. Ses œuvres plus
qu’atmosphériques ,"atmos- phéériques", au glacis très raffiné, sont nées d'une technique liée à la traditionnelle école Néerlandaise.
Pour AL, une rencontre dût au "hasard qui n’existe pas". (Nous rencontrons ,tous ,un jour ou l’autre, les personnes que nous devons rencontrer), avance t'il avec conviction.

                                                        Chateau en espagne /1939                    Carel Albert Willink
Mathilde                     willink.jpg
Le plus simplement du monde, AL commençe à intégrer des personnages dans sa géométrie, comme les tableaux,

Les-phalos-matchos-s-en-vont-en-guerre-60cmx40-cm.jpg.jpg                       Image6.jpg
Les phallos s'en vont en guerre                                                                                    A'dam and Eva


Cette période néerlandaise est très enrichissante et éducative pour AL (K.Willink, Rijksmuseum, Van Gogh Museum, et bien d’autres rencontres et découvertes.)

Inauguration du Van Gogh Muséum : LE CHOC
Non directement par la vue des oeuvres exposées, mais par ce qu’elles recèlent "vibratoirement", vibrations que ressent AL fortement, comme s'il captait une partie vivante de l'artiste.

                                                                                                  hot3.gif

        
             


    
22.gif              22-3385.gif

Mais la vie sépare ...


Changement de pays, La Belgique

Rencontre d’une femme d’exception. Hommage à SIM Vanderijken .

                           Maurits Cornelis Escher "Bond of union"

AL s’installe à Gand près de Bruges
. Cette période fut énigmatique et intense pour lui, il s'immerge alors littéralement dans un symbolisme peuplé de personnages "surréels".
    Image11.jpg          Image10.jpg        Image13.jpg
J'accuse                                         Refextion tri-angulaire                           Le dialogue

Rencontre avec les œuvres de René Magritte

L'humour et la dérision


                                                    ArtMagritte.jpg ArtMagritte4.jpgArtMagritte40.jpg ArtMagritte20.jpg



"Les titres des tableaux ne sont pas des explications et les tableaux ne
sont pas des illustrations des titres"
"Tout ce que nous voyons cache quelque chose d'autre"
"Rien n'est confus, sauf l'esprit"
René Magritte


Al est très friand d'humour qu'il pratique "à travers du tort"



                                                   ok2.jpgok2000.jpg ok3.jpg



  La raison est droite mais la route est sinueuse.

   Adage chinois


                    
                      lagrandefamille.jpg            
                        La condition humaine                   La grande famille                                    Corde sensible

                                                     calice.jpg         

                                                                                                        Al Maury "Calice anonymus"





troisspheres.jpg                                esher-4.jpg                


Cette période fut très créative. AL commence à improviser au piano des heures durant claviers-04.gif (il n’a jamais touché un clavier de sa vie). Après une année de travail assidu, il écrit une cinquantaine de partitions (sans doute techniquement imparfaites), de tendance classique et/ou jazzy. Cette expérience fut pour AL très stimulante, naviguant entre peinture et musique, celle-ci étant omniprésente durant les moments de création picturale, avec une préférence pour la musique classique, Ravel, Debussy, Satie, les impressionnistes pourrait on dire, ce mouvement appliqué à la peinture ne l'attirant aucunement !

1.jpg                                  2.jpg
"N'euro concepto"                                               "L'émmigrant"

Al s'essaie également à l'écriture de textes poétiques et philosophiques.
Sa compagne suivait alors des cours de « Jazz Danse » avec un groupe notoire de Belgique. Al est souvent présent lors de ces sessions, cette présence lui permettant d’appréhender l'art du mouvement et de s'initier à la technique de la photo. Malgré leurs enrichissantes activités, AL et sa compagne font un projet de voyage pour le Portugal avec l’idée par la suite de faire un grand saut vers... le Brésil. Depuis son enfance (influencé sans doute par la vision du film "Orphéo Négro"), AL affectionne la langue et la musique Brésilienne.

Changement de pays, le Portugal

22.gif           
            undefined
                                              lisbonne      


Pays magnifique, AL s'imprègne de l’histoire de cette terre évocatrice de voyages, sertie entre l'océan et l’Espagne, avec son Fado plaintif "fils quand reviendras-tu … "
Ils s’installent à Lagos en Algarve. Al est inspiré par l'architecture Arabisante de cette région et surtout par les falaises rocheuses beiges striées d'étoiles multicolores, par ces formations évoquant des personnages, ou les scènes d'un spectacle mêlant Terre et Eau, allusions dont il se servira plus tard.

                            Lagos-copie-1.JPG                                  

                                       portugal.jpg
                            La suite de la bio page 4 /quatre...à suivre

         Pour vous mesdames un hommage...

                                                    


 

Publié dans Parcours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
je viens de passer admirer ces portraits qui m'amusent beaucoup depuis que je les ai vues défiler pour la première fois, dans le fond, à les regarder, il devient simple de penser que nous avons tous la même origine ! 
Répondre
A
<br /> OH là là que c'est profond !!!<br /> A+ sur Face<br /> :0010:<br /> <br /> <br />
L
j'aime voyager dans ton paysageon y trouve du pas très sagedu beau, du délicieuxdu frais, du licencieux...et j'aime.
Répondre
A
<br /> Tu ne vas quand même pa me licencier en silence , ce n'était qu'un blog BIO au pas -sage<br /> :0010:<br /> <br /> <br />
R
Coucou al, je suis retombée sur cette page, et bien tu fais de la musique aussi, quel homme parfait, tu sais que moi aussi j'ai visité le portugal et que j'ai été en vacances en algarve, c'était en 1983, ça remonte à quelques temps maintenant. Douce soirée bisous
Répondre
A
<br /> HA tu avais oublié musique etc...<br /> 83 ;  c'est en 84/85  que j'ai vécu là bas en Algarve Sublime pays ...<br /> :0010:<br /> <br /> <br />
M
Ce soir, de Metz, de l'amitié, je dis à Poésia ...<br /> Bonsoir Al, merci à mon tour de tes remerciements, je reste ravi de ton arrivée parmi les Architectes d’intercoeurs. Je te souhaite une très bonne fin de journée et je te dis volontiers, à bientôt. Tes tableaux sont fantastiques. Je vais devoir venir les admirer de plus près et très vite juste pour me faire très plaisir.  Ton blog est pour moi aussi exceptionnel. Amitiés de Metz, Marc.
Répondre
A
<br /> Que d'éloges , attention ma tête explose ...lol<br /> Merci Marc<br /> <br /> <br />
D
 Bonjour ALMagnifique ce Morphing  !J’ai répondu  sur ton blog au questionnaire que tu m’ as si « aimablement ». soumis. Un questionnaire en valant un autre ;  Pourrais  tu me dire, si ce n’est pas indiscret, si c’est le manque de temps, ou la peur des mots qui t’oblige à chaque fois, à  tronquer la moitié d’entre eux ? Hé oui en effet ,  comme tu l'as vu, je suis un Scorpion !   lol Bon Dimanche à toi aussiDominique
Répondre
A
<br /> STP SCORP B DIM<br /> <br /> <br />